Association vaudoise des journalistes

Facebook impressum vaud

Partager la page

impressum vaud
Association vaudoise
des journalistes

Secrétariat c/o Mariette Muller
Ch. de Bérée 12A
1010 Lausanne
078 734 64 06
Formulaire

PARTENAIRES

Bienvenue sur le site d'impressum Vaud

La plus grande section romande d'impressum se bat pour que le métier de journaliste soit reconnu alors que les mauvaises nouvelles n'en finissent plus de s'enchaîner. Plus que jamais, notre profession est menacée. Il est impératif d’être fort et de se regrouper pour faire entendre nos droits et faire respecter nos conventions collectives, la liberté de l’information et la diversité de la presse.

DEVENIR MEMBRE D’IMPRESSUM - et défendre le métier de journaliste

impressum défend ses membres et les soutient en cas de coups durs, de licenciements ou de conflits de travail grâce à ses juristes compétents et dévoués et sa protection juridique.
N’attendez pas le coup dur: adhérer quand tout va bien, c’est la meilleure assurance d’être soutenu si tout va mal! Rejoignez-nous sans plus attendre.

Les dernières news

 
 
 
 
 
 
   

Les rédactions de Tamedia et Impressum en colère

Publié le 20 Novembre 2018
Keystone
Keystone

Toutes les SDC des rédactions de Tamedia, unies pour la première fois dans un communiqué commun, ainsi que impressum et Syndicom dénoncent la grossière tentative d’instrumentalisation opérée lundi par leur éditeur.

Lire la suite

En communiquant sur le plan social conclu avec les 22 personnes licenciées au sein de Tamedia Editorial Services en Suisse alémanique, l’éditeur zurichois tente de faire pression sur les négociations actuellement en cours en Suisse romande.

Feignant d’ignorer que les situations sont différentes des deux côtés de la Sarine, avec la disparition d’un titre historique et deux fois plus de licenciements en Suisse romande, Tamedia essaie de faire peser sur les 41 licenciés du Matin la responsabilité de l’impasse actuelle. Hors c’est bien l’intransigeance de l’éditeur zurichois et son obstination à ne rien proposer de décent aux anciens collaborateurs du quotidien orange qui en est responsable. Un comportement inflexible qui conduit aujourd’hui les deux parties à devoir avoir recours à un tribunal arbitral pour trancher.

Tamedia préfère donc perdre plusieurs dizaines de milliers francs dans cette procédure et allonger encore l’attente des 41 licenciés du Matin plutôt que d’honorer ses responsabilités sociales et légales.

Plus grave encore, le communiqué de Tamedia affirme que les mesures d’accompagnement proposées sont les mêmes en Suisse alémanique et en Suisse romande. Ce qui est faux, notamment en ce qui concerne les personnes proches de la retraite et le mode de versement des indémnités.

«Tamedia veut une solution rapide pour les personnes touchées », affirme le communiqué. Les personnes touchées, qui attendent depuis plus de cinq mois maintenant, le souhaitent aussi. Rapide et décente.

Quant aux rédactions de Tamedia, elles appellent à pouvoir à l’avenir se concentrer sur leur métier exercé avec engagement et professionnalisme plutôt que sur une lutte perpétuelle contre leur éditeur.

Les sociétés des collaborateurs de l’ensemble des rédactions appellent donc Tamedia à apporter son soutien à des solutions socialement responsables et acceptables pour les personnes concernées.

Cela exige également une attitude respectueuse à l'égard du personnel et de ses comités du personnel.